top of page

LA CLOUD FOREST ENSOLEILLÉE DE MONTEVERDE

Mis à jour le 8 février 2021

Un journal de voyage pour vous partager mon court séjour d'une nuit à Monteverde. Ma visite à la réserve biologique de Monteverde et plus d'informations pratiques sur la région.


Monteverde est une localité située tout près du centre touristique de Santa Élèna, au nord-ouest du Costa Rica. Cette région montagneuse est connue pour ces forêts de nuages, sa biodiversité qu'elle procure et principalement pour sa réserve biologique. Les amoureux de nature et les aventureux adorent visiter l'endroit, notamment pour la variété d'activités proposées pas sa réserve.


DEFINITION Une « cloud forest » est une forêt tropicale humide située haut en montagne. Généralement située entre 1000 et 3000 mètres d'altitude, ce sont les nuages qui vaguent dans la végétation créant une brume constante quasiment permanente, voilà tout.


QUAND VISITER


Si vous souhaitez éviter les touristes, il faut privilégier les mois de mai à novembre. Ce sont par contre les mois les plus pluvieux de l'année, étant en pleine saison des pluies. Les mois suivants, de décembre à avril, sont idéals pour visiter la région , comme c'est la saison sèche. Plus de soleil et de chaleur, mais les pluies ne sont pas improbables non plus. Prévoyez l'imperméable en tout temps.





C'est dans la province de Puntarenas, plus précisément par Santa Elena que l'on passe pour visiter cette fameuse forêt située à 1500 mètres d'altitude. Lors de notre roadtrip, c'est au départ du Volcan Arenal que nous prenons la route jusqu'ici. Plus nous arrivons proches de la destination, plus nous montons vers les nuages. Nous avons des vues magnifiques sur les montagnes et ces petits villages perchés. La route serpente dans tous les sens jusqu'au sommet, entouré de montagne, à Monteverde.


Plus nous montons dans ces hauteurs plus un «mood» différent se fait sentir. Un ressenti de calme et de pur. Un soupir peut quasiment être entendu sortir de ma bouche en plus de la décontraction de mes muscles. Je ne sais dire pourquoi, mais cet endroit zen me fait du bien.


Trois heures de route plus tard, nous y étions, mais notre GPS n'arrive pas à trouver l'auberge de jeunesse que nous avions réservée. En passant par la ville, nous nous arrêtons demander à des locaux qui nous apprennent que notre établissement se trouve tout au bout de la route, encore plus haut. Nous suivons le chemin à travers cette ville, ou plutôt ce petit village, est très simple, sans rien de trop «trendy» ni rien de trop moche. Il est charmant, tout comme les habitants qui nous ont indiqué chemin, en toute simplicité et sans froufrou.



OÙ LOGER


Plusieurs minutes s'écoulent avant d'atteindre notre auberge de jeunesse. Il est carrément le dernier dans la filée d’hôtels qui se suivent l'une après l'autre. Un stationnement nous permet d'y garer la voiture facilement avant de nous rendre à la réception qui est très cool. Un bureau sous forme de paravent de voiture et de belles peintures qui décorent les murs, cette place me plaîs. Je suis mal accueilli par les deux réceptionnistes qui m'informent que mon check-in se fera par moi-même, sur mon cellulaire. Technology 2020 here we are. Le check-in a été reçu dans leur ordinateur et à eux maintenant la lourde tâche de m'accompagner jusqu'à ma chambre. La beauté du site me satisfait et j'arrive presque à laisser tomber mes petites frustrations face au mauvais service que j'ai reçu.


SÉLINA Auberge de jeunesse sympathique Chambre privée ou chambre partagée Idéalement située à 1 kilomètre de la réserve et 3 kilomètres de Santa Elena Site magnifique, trendy et propre Le site internet de l'établissement



Nous rentrons finalement dans notre chambre privée que nous nous permettons de payer ici. Une salle de bain juste pour nous, je suis folle. Une décoration top et tellement unique me fait sentir bien ici, encore une fois. Une grande fenêtre donnant sur les arbres nous oblige à penser à la nature grandiose qui nous entoure et qui nous attend dehors.



Nous ne restons pas dans la chambre longtemps. Étant une fin d'après-midi pluvieuse, on décide d'aller passer un petit moment dans un des deux spas à disposition dans la cour. Tout minis et chauds, nous nous détendons en écoutant les bruits de la jungle à proximité; les singes hurleurs et le vent dans les arbres.


Après avoir pris nos douche, on reprend l'auto vers le «centre-ville» pour trouver quelque chose pour souper. Rien ne nous attire vraiment, à part une petite boulangerie nous achetons notre déjeuner pour le lendemain matin. La Panaderia Jimenez est toute petite, bien simple, mais la file va jusqu'à dehors. Un libre-service de sucreries et des sandwichs sur mesure sont à disposition.



Un magnifique coucher de soleil sur une vue dégagée au-dessus de la jungle nous surprend et nous restons finalement une heure à admirer ce spectacle naturel.




Nous avons hâte de nous coucher dans notre beau et grand lit confortable pour écouter notre série avant de s'endormir. L'alarme nous réveillera tôt demain parce que vaut mieux être les premiers à la réserve de Monteverde. Comme toujours, le meilleur moyen pour se retrouver seul dans un parc national.




RÉSERVE BIOLOGIQUE DE MONTEVERDE


Cette réserve naturelle est envahie quasi constamment de brouillard de nuages qui stagnent sur cette partie du pays. Cette atmosphère contient une humidité vitale aux espèces animales et végétales du lieu. Toute une méthode est formée naturellement, par un ingénieux système de goutte d'eau qui part des arbres jusqu'au sol pour alimenter l'endroit en eau. C'est ce qui permet à cet écosystème complexe de survivre en altitude et de devenir l'habitat pour plus de 100 espèces de mammifères, 400 espèces d'oiseaux, de dizaines de milliers d'espèces d'insectes et aussi pour plus de 2 500 variétés de plantes, dont 420 variétés d'orchidées.

Aussitôt les rideaux ouverts, les rayons de soleil entrent dans notre chambre. Il fait beau beau beau. Enfin le soleil, après plusieurs jours nuageux dans la région du Volcan Arenal. Nous partons aussitôt pour la réserve. En attendant nos quelques minutes d'avance à l'ouverture du parc, on mange nos délicieux beignes achetés à la boulangerie la veille et observons le coati qui s'aventure au haut des arbres.


Nous sommes les premiers à être en file dès l'ouverture des portes à 7h00. Un droit d'entrée de 20,00$ US est à payer, et des recommandations vous sont données avant de partir à l'aventure. Un sentier de 13 kilomètres est établi dans la forêt pouvant être effectuée de plusieurs manières selon les envies.




Au départ dans la forêt, nous sommes aussitôt impressionnés par la densité sombre de la végétation verte. Encore humide de la nuit, cette verdure imposante domine le petit chemin de terre qui a été aménagé au milieu d'elle. Nous parcourons ce trajet dans la tranquillité la plus paisible qui soit. Seulement le vent, quelques singes hurleurs et notre respiration se font entendre. Le soleil brille toujours autant en laissant passer ces rayons à travers les feuilles devenant orangées et créant un jet de lumière absolument magnifique.






Nous sommes si chanceux par le beau temps que nous avons contradictoirement été malchanceux de ne pas assister à la forêt encombrée de nuages «traditionnelle». Avec le soleil, nous avons pu découvrir les horizons de la forêt, apprécier de super points de vus et voir l'immensité de cette vaste nature.





Un des endroits populaires du parc est le pont suspendu. Grand et rouge, il traverse la forêt au haut des arbres. À l'entour de nous, il n'y a qu'un couple de personnes plus âgées et l'infinité des arbres, qui honnêtement, nous donnent l'impression d'être si petits perdue sur son territoire. Nous prenons un grand instant pour apprécier le moment avant de finir notre boucle de l'autre côté du pont.





Presque rendu à la sortie, un tyra a curieusement traversé le passage devant nous avant de s'enfouir dans la forêt. Des petits moments fabuleux, comme celui-ci, que nous avons la chance d'apprécier calmement sans le bruit des autres touristes. Voilà pourquoi j'aime me lever tôt.


Déjà plus loin lors de notre parcours, il commence à être tard et donc, y avoir foule. Les tours guidés nous empêchent d'avancer au rythme que l'on souhaite, mais bon, c'est un endroit touristique! On termine par apprécier une petite chute inattendue dans la nature avant de retourner vers notre voiture.





Nous remplissons nos sacs à dos et faisons le check-out avant de reprendre la route pour notre prochaine destination, la péninsule de Nicoya. Devinez avons-nous arrêté pour nous faire préparer un sandwich pour la route? Panaderia Jimenez, la même boulangerie qu'hier. Je vous jure, il était délicieux!


Aussitôt arrivés à Monteverde, et déjà repartis. Un court séjour que je ne regrette pas d'avoir ajouté à mon itinéraire au Costa Rica. Différent par son altitude, ce lieu offre une faune et une flore épatante et surprenante d'autant plus qu'une atmosphère détendue et zen. Que ce soit pour une nuit, comme moi, ou pour une semaine de découverte dans les alentours, cette région montagneuse du pays est remplie d'activités et vaut la chance d'être découverte.


Prochaine destination la péninsule de Nicoya. C'est parti!




 


Ne manquez pas mes autres articles sur le Costa Rica!



Vous avez aimé mon article? Laissez-moi un commentaire :)


Commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione
bottom of page