top of page

MON ROADTRIP DE DEUX SEMAINES AU COSTA RICA




Dans cet article vous trouverez mon itinéraire de deux semaines au Costa Rica jour par jour, mes activités et visites effectuées, mes péripéties de route et mes conseils.



Bordé par la mer des Caraïbes à l'est et par l'océan pacifique à l'ouest, le Costa Rica regorge d'une faune et d'une flore particulière et unique attirant plus de 3 millions de visiteurs chaque année. Il est particulièrement apprécié pour sa nature et sa biodiversité variée (forêts, volcans, îles, plages, animaux...) et pour son ambiance animée et écologique. Un si petit pays, mais tellement coloré et diversifié qu'on pourrait y passer des mois à découvrir ce territoire sauvage et pur.


En partant que deux semaines au Costa Rica, il fallait faire des choix afin de planifier notre itinéraire. Le Costa Rica possède tellement de lieux exceptionnels, que je n'ai pas pu trancher davantage. J'ai donc repéré mes 6 coups de coeur sur la map et j'y ai tracé un itinéraire en conséquence. Vous trouverez dans cet article mon itinéraire bien chargé de deux semaines au Costa Rica. De la nouveauté et de la route à tous les jours n'est pas se qui m'effraye, mais au contraire, me fait vibrer. Je vous laisse découvrir, bon voyage!



APPERÇUT DU ROADTRIP




JOUR 1- ARRIVÉE À SAN JOSÉ ET DIRECTION LA FORTUNA


Après 7 heures dans les airs et 10 heures d'escale de nuit plus tard, nous arrivons à San José épuisé. Le soleil qui chauffe aussitôt sortit des portes d'aéroport, nous redonne l'énergie pour affronter le reste de notre longue journée.


PREMIÈREMENT, RÉCUPÉRER NOTRE VOITURE DE LOCATION


Après un coup de fil passé par le téléphone de l'aéroport vers notre compagnie de location, un chauffeur se pointe à la porte précisée pour nous emmener au centre de location. En moins de 10 minutes de route nous y sommes! L'avantage d'avoir réservé notre voiture en ligne avant le voyage, est que nous n'avons aucune perte de temps à notre arrivée et sommes certains d'avoir le bolide qu'il nous faut de disponible.


CONDUIRE UNE VOITURE AU COSTA RICA Pour avoir le droit de conduire une voiture, il suffit de posséder un permis de conduire délivré par votre pays. Avec les routes en mauvais états (trous, crevasses, terres, asphaltes arrachés, etc), un véhicule tout terrain (4x4) est indispensable. Vous comprendrez pourquoi en lisant l'article... Je conseille aussi la location d'un GPS, qui est un petit coût à ajouter au budget, mais qui facilite le temps passé sur la route. Dans un autre cas, procurez-vous au moins une carte routière du pays. Pour ces deux options, assurez-vous qu'ils soient à jour. La conduite se fait à droite comme dans la majorité des pays occidentaux. Plusieurs ponts sont à traverser et la plupart du temps, sont à une seule voie. Les panneaux «Ceda el paso» vous indiquent que vous n'êtes pas prioritaires et devez donc laisser passer les voitures à contre sens passer avant vous. Il est très facile de trouver des stations-service partout dans le pays. Évidemment plus vous partez en campagne ou aux endroits reculés, moins elles sont présentes. Pensez à faire le plein avant de dépasser la moitié du réservoir pour éviter les catastrophes. Attention là vous garez la voiture. Il est préférable de la laisser dans un stationnement payant et sécurisé, de barrer vos portes en tout temps et de ne jamais laisser des objets à la vue. Il est préférable de ne pas conduire de nuit avec beaucoup de routes non éclairées et la présence d'animaux sauvages inattendue. Si vous arriviez à avoir une contravention, ne payer jamais l'amende directement au policier, même s'il vous le suggère. Les contraventions sont payables aux banques ou avec votre agence de location de voiture.



DIRECTION LA FORTUNA

[131 kilomètres - Environ 2h40 de route]


La première destination de notre roadtrip est La Fortuna dans la région d'Alajuela. Cette destination est bien pour commencer ou pour terminé le roadtrip n'étant pas très loin de la capitale. Nous avons réservé 1 nuit sur place pour nous permettre de visiter les «musts» des alentours.


La route que notre GPS nous fait suivre pour s'y rendent est magnifique. Nous roulons entre la verdure, les maisons colorées et les gens qui m'ont l'air super heureux d'y vire si simplement. Nous remarquons aussitôt qu'ici tout se passe sur la rue. Les rassemblements d'enfants, les adultes qui bavardent et même les chiens qui jouent comme si les voitures n'y circulaient pas. On s'est arrêté, en route, à notre premier soda manger un plat typique végétarien délicieux!


SODA Les sodas (aucun lien avec les boissons gazeuses) sont des restaurants traditionnels Costa Ricans. On les retrouvent partout dans le pays et sont souvent les endroits où vous pourrez manger pour le moins cher. On y sert des plats du jour avec du poulet, du boeuf, du riz et des légumes. Ne vous inquiétez pas, même s'ils ne sont pas sur le menu, les cuisiniers m'ont toujours concocté des repas végétariens délicieux avec du riz, des légumes, des légumineuses et du plantain grillé, principalement.


LA FORTUNA


Nous profitons du temps libre de la soirée pour visiter cette petite ville de La Fortuna.


Une ville idéalement située au bas du volcan Arenal, la Fortuna est le pied-à-terre parfait lors d'une visite dans le coin pour aller d'un endroit à l'autre. Parce qu'ici, ce n'est pas le choix d'activités qui manque! Connues pour son célèbre volcan Arenal, plusieurs excursions partent au cœur de la ville vers la nature luxuriante qui l'entoure.


Disons qu'avec la fatigue, notre soirée n'a pas duré très tard. On se met au lit et on repart en forme demain.




JOUR 2 - LA FORTUNA WATERFALL, VOLCAN ARENAL., MYSTICO HANGIND BRIDGES


C'est une journée bien chargée que nous avons prévue pour aujourd'hui. Il ne fait pas très beau, nuageux et un peu de pluie, mais nous partons quand même pour la découverte.


LA FORTUNA WATER FALL


Nous commençons la journée tôt le matin avec la Fortuna Waterfall située à moins de dix minutes de route du centre. Nous descendons 500 marches de bois dans la jungle avant d'arriver au pied de la chute. La première du voyage et nous ne sommes pas dessus! Au calme, que le bruit de l'eau qui coule et des chants d'oiseaux alimente l'espace vert. C'est un endroit magnifique et efficace pour bien commencer le séjour. Aussitôt, remontés (ces 500 marches de bois) nous reprenons notre jeep vers l'emblème Volcan Arenal.




VOLCAN ARENAL


Deuxième stop de la journée au bas du volcan. Nous avons randonné deux heures dans le sentier Las coladas qui fait une boucle en revenant par celui d'El Ceibo. Nous avons aperçû nos premiers singes, les hurleurs, qui étaient un moment inoubliable que nous avons apprécié pendant un long instant. Par une journée très nuageuse, nous n'avons pas eu la chance de voir le sommet du volcan, mais ne soyez pas inquiet, malgré la température de montagne, la région en vaut le détour.




MYSTICO ARENAL HANGING BRIDGES


Pour continuer cette journée chargée, on se rend en fin d'après-midi au Mystico hanging bridge, un des célèbres parcs du Costa Rica pour ces ponts suspendus. L'endroit est bondé de touristes et des créneaux d'entrée ont été établis pour distancer la foule, et c'est efficace. Nous arrivons tout de même à nous retrouver seuls par moment. On retrouve ici plus de seize ponts dont six sont suspendus. Le but premier d'implanter ces ponts dans le parc était de protéger la faune et la flore en évitant de construire des boardwalks ou de raser des arbres. Le résultat est pittoresque et j'imagine encore plus lorsque vous avez vu sur le volcan dégagé.


Suggestion d'article lié : Le Volcan Arenal et sa région diversifiée




EN ROUTE VERS BIJAGUA + PÉRIPÉTIE

[80 kilomètres - Environ 1h50 de route]


Non non, la journée n'est pas encore terminée. Nous suivions notre GPS en route vers Bijagua quand on s'est retrouvé à rouler sur de petites routes de terre. Une heure à rouler sur cette route sans même croiser une seule voiture, que des vaches et du fumier. À quelques reprises nous avons même dû sortir de la voiture pour ouvrir des barrières avant de continuer le chemin de l'autre côté. Au fur et à mesure que nous avancions sur cette route, plus nous nous disions qu'il était rendu trop tard pour faire demi-tour et donc continuons. Une route d'herbe, de trou, et de roches, c'était drôle au début, mais quand la nuit a commencé à tomber et que nous étions seuls au monde, je vous jure qu'on ne la trouvait plus comique. On a finalement pu sortir de cette route pour rejoindre l'asphalte et les autres voitures au bout d'une heure et demie.




Il restait encore quelques minutes de route avant d'arriver à destination et le GPS nous refait passer sur un chemin de terre. Il fait totalement noir maintenant et sur cette route étroite et pas éclairée, la poussière vol et les gens se promènent à pied ou à vélo. La coeur battant vite, nous nous imaginions dans un film d'horreur au moment où tu sais qu' il va y avoir un sursaut. Et le voici ce frisson... À travers cette poussière et cette noirceur, nous avons aperçu une voiture arrêtée sur le bord de la route, à quelques mètres devant nous. C'était louche et nous nous assurons que nos portes sont barrées. Devant cette voiture, un homme et une moto étaient étalés sur le sol. Pas de sang, mais l'homme était immobile. Nous avons ralenti afin de contourner la scène sur l'étroit passage où nous passions de justesse.


Nous avons pris la rapide décision de ne pas nous arrêter. Est-ce un coup monté, ils veulent nous voler? Est-il vraiment blessé? Dans tous les cas nous n'avons pas de téléphone pour prévenir les secours et notre niveau en Espagnole n'est pas assez élevé pour communiquer avec eux sur le sujet. Nous avons poursuivi notre chemin avec tous nos questionnements en tête...


La looooooooongue journée ne s'arrête pas maintenant! Nous arrivons f i n a l e m e n t à l'auberge de jeunesse que nous avions réservée pour passer la nuit à Bijagua. Un village un peu désert, très sombre (encore une fois) et que quelques personnes se sont regroupé dans la rue. Imaginez-vous donc que cette auberge était tout aussi déserte. Aucune lumière, cadenas sur la porte et aucune réponse. Nous sommes au bout du rouleau, on en a marre des sensations fortes de la journée et voulons juste dormir! Nous cherchons aux alentours une autre entrée peut-être ou un autre bâtiment, rien. On reprend la route (je ne vous parle pas de l'ambiance dans la voiture) à la recherche d'une place sécuritaire où passer la nuit. Plus tard dans la soirée nous avons trouvé une résidence trop dispendieuse pour notre budget, mais n'avons pas d'autre choix que d'y passer la nuit. Finalement.



JOUR 3 - RIO CELESTE ET ARRIVÉE À MONTEVERDE


RIO CELESTE | PARC NATIONAL DE TENERIO


À Bijagua, la vie est beaucoup plus tranquille que dans la dernière ville. Le matin, dans la cour de mon hôtel inattendu, on entend les oiseaux et l'eau de la rivière qui coule. Le soleil réchauffe ma peau et c'est très agréable comme moment de détente.


La majorité des touristes qui viennent jusqu'ici n'est pas pour le volcan Tenerio en lui-même, mais bien pour la rivière bleue située dans le parc national. Comme les touristes, c'est ce que nous avons fait. Une avant-midi à parcourir le sentier menant jusqu'à la cascade ou aux bassins d'eau turquoise. Nous avons fait cette randonnée

en mode sportif et courrons à travers les arbres de la forêt en nous 'arrêtant au magnifique paysage que nous offre la nature. Définitivement une escapade à ne pas louper si vous êtes dans la région!


Suggestion d'article lié : Le Volcan Arenal et sa région diversifiée




EN ROUTE VERS MONTEVERDE

[115 kilomètres - Environ 2h20 de route]


On ne perd pas de temps, beaucoup d'endroits sont sur notre liste comme vous avez pu le constater. Nous voilà déjà en route vers le haut de la montagne cette fois, à Monteverde.


C'est deux heures et demie plus tard que nous arrivons à notre auberge de jeunesse. Nous avons réservé une chambre privée dans l'auberge de jeunesse Selina et c'est trop paisible. Le plan pour ce soir est détente dans le spa sur place, couché de soleil sur la forêt et balade dans le petit centre Santa Elena.




JOUR 4 - RANDONNÉE À LA RÉSERVE BIOLOGIQUE DE MONTEVERDE


RÉSERVE BIOLOGIQUE DE MONTEVERDE


Monteverde est connu pour sa forêt de nuage, contradictoirement aujourd'hui il fait gros soleil lors de notre visite. Nous avons droit à des jets de lumière magnifiques entre les branches et les feuilles. Nous apprécions la tranquillité d'être seuls dans ce parc national tout au long de la randonnée l'avantage de se lever tôt!


Monteverde signifie «montagne toujours verte» et le nom prend tout son sens lorsqu'on y est. Au coeur de la cordillère de Tilaran, c'est un secteur montagneux qui a su en prendre avantage des inconvénients. Tout un système de forêt humide attire faune et flore bien agrémentée à ce climat. Les gens qui y vivent choisissent cet endroit principalement pour le calme et la distance entre tout le tralala du pays. C'est vrai qu'ici, une sorte de paix règne sur la région.





JOUR 5 - ARRIVÉE STRESSANTE SUR LA PÉNINSULE DE NICOYA


La péninsule de Nicoya est un vrai paradis de vacancier qui est apprécié de tout le monde. Beaucoup d'endroits nous attiraient sur la côte pacifique, mais notre choix s'est arrêté sur Santa Teresa et Montezuma qui se situe dans le sud de la péninsule. Rapprochés l'un de l'autre, il nous sera un avantage de pouvoir visiter ces deux villages durant le même séjour. Un petit coin de pays où tout le monde se promène à vélo ou à pied, en bikini, la bière à la main.


EN ROUTE VERS SANTA TERESA + PÉRIPÉTIE

[220 kilomètres - Environ 4h30 de route]


On descend des nuages (au sens propre et figuré) pour reprendre la route de notre auberge de jeunesse à Santa Teresa. Nous avons fait le chemin par la route et prévoyons de prendre le ferry pour en ressortir. Quatre heures devaient nous prendre ce chemin, mais 6h nous avons mis. Encore plein d'embouches que notre GPS nous a causé. Je vous raconte un peu...


Tout se passait bien pour les premières heures. Je me souviens même avoir fait une sieste pendant que Romain conduisait. Le chemin était en pleine nature et complètement tranquille sur une route asphaltée. Plus nous avancions, moins nous croisions de voitures. Nous arrivons à un moment au bout de la route face à une énorme flaque d'eau impossible à contourner. Un peu (beaucoup) stressé, Romain réussit à la traverser avec notre jeep et quelques rires jaunes de soulagement se font entendre rendus de l'autre côté.


La route était de plus en plus sauvage et magnifique. Il y avait nous, la nature, quelques maisons et une rivière. Une rivière... qui coupait la route en deux. Ce n'était pas une flaque d'eau impressionnante cette fois, mais une vraie rivière avec du courant qui s'imposait devant nous.


Je me suis souvenue, à peine une minute plus tôt, avoir vu une pancarte avec «how to cross a river» d'inscrit. Nous faisons donc demi-tour et nous rendons à cette fameuse pancarte que nous lisons attentivement. Un homme qui se trouvait aux alentours nous proposa de nous conduire de l'autre côté de ces deux rivières (parce que oui il nous apprend qu'après celle-ci il en a une autre) contre de l'argent. Nous sommes deux voyageurs au petit budget et ne pouvons nous permettre ça. Deuxième proposition de sa part, nous faisons demi-tour sur nos pas, et remontons deux heures plus tôt, là nous avons manqué la route plus sécuritaire. Finalement, nous optons pour la troisième option, qui est de suivre ces conseils pour traverser la rivière. Extrêmement stressés, Romain prend le volant, j'ai plus confiance en ces manoeuvres que les miennes, puis nous descendons la route jusqu'à cette rivière.


Prendre la rivière à contre-courant très lentement, mais ne surtout pas arrêter, pour se rendre jusqu'au petit îlot de sable au centre de la rivière. Il faudra ensuite se diriger vers la montée il y a la suite de la route sableuse.


Tout s'est «bien passé». Tous les locaux du coin s'étaient réunis pour nous faire de gros signes lors du passage haha. Comme dit plus haut, ce n'est pas tout. Nous arrivons finalement à la deuxième rivière qui est tout aussi impressionnante. On suit les conseils de vitesse qui nous ont été donnés, et cette fois on croyait y rester. Tellement profonde, l'eau devait nous arriver juste en bas des fenêtres et des bruits très étranges sortaient de je ne sais où du véhicule! Arrivés sur terre, soulagés, nous réalisons qu'on est piégés, il n'a plus de route pour continuer. Tu me niaises!? Nous n'avons pas traversé la rivière au bon endroit et devons maintenant la retraverser pour reprendre la bonne direction. Par chance, rien de grave ne nous est arrivé. Nous l'avons repassé avec «succès» et le bon chemin était beaucoup plus facile à traverser.


L'ambiance était tellement tendue dans la voiture, je vous épargne ces histoires de couple, jusqu'au moment la route devient la plage. Ces derniers kilomètres sableux que nous avions traversés depuis la sortie de la rivière nous avaient portés jusqu'à la plage. Tout d'un coup ces dernières heures de stress se sont évaporées pour laisser place au moment que nous savourons. Nous étions seuls dans notre jeep à rouler sur cette plage/route déserte magnifique. Heureusement, les traces de voitures passées avant nous guidaient notre chemin.


Avant la double traversée


Aussitôt sortis de cette plage, nous voilà à Santa Teresa.


Laissez-nous reprendre notre souffle. Check-in à notre auberge, sieste dans la chambre pour romain et pour moi c'est sur la plage. On passe la soirée à se promener sur la rue principale de Santa Teresa et on apprécie notre repas dans un petit soda tranquille.



JOUR 6 - VISITE DE MONTEZUMA ET SANTA TERESA


MONTEZUMA


Le lendemain, plus reposés, nous partons visiter le petit village de Montezuma. Cette ville est restée pure et éloignée du tourisme de masse. Des habitants hippies et écologiques conservent ce lieu. Entourés de collines vertes, quelques commerces, maisons et restaurants habitent le quartier. Tous plus colorés l'un que l'autre, une sorte de joie constante illumine Montezuma.



Il faut 15 kilomètres, environ 35 minutes de chemin de terre pour se rendent d'une ville à l'autre en voiture.

SANTA TERESA


C'est ici que nous avons choisi de loger pour l'ambiance un peu plus énergique. Plus de restos, de café et d'hôtels, nous agrandissent le choix d'activités à faire dans cette région bien reposante. Bien sûr, la plage et le surf sont les chois d'activités préféréEs des gens visitant la région. À ma plus grande surprise, Santa Teresa regorge d'animaux sauvages qui vivent quelque part entre ces humains.


Suggestion d'article lié : Santa Teresa, Montezuma, pura vida!




JOUR 7 - ON PREND LA ROUTE JUSQU'À SIERPE, PONT DE TARCOLES

[341 kilomètres - Environ 7h30 de route ]


Ce matin, nous savons que la route sera longue, Direction Paquera tout au sud de la carte du Costa Rica. Cette fois, nous prenons le ferry pour sortir de la péninsule de Nicoya et rejoindre Puntarenas. Il est très recommandé de réserver sa place d'avance surtout en saison touristique.


Nous avons une grosse journée de route aujourd'hui et devons descendre toute la côte pacifique jusqu'à Sierpe. En route, je voulais absolument arrêter au pont de Tarcoles. Un lieu venté pour ces crocodiles qui y sont aperçus en dessous.


PONT DE TARCOLES


N'étant même pas un détour à notre route, Jaco une station balnéaire devenue super touristique et possède cet attrait dont j'avais envie de voir de mes propres yeux. Quasiment quotidiennement, des dizaines de crocodiles viennent prendre un bain de soleil aux alentours du pont. Des dizaines et plus de touristes sont aussi là à regarder, mais l'endroit reste tout de même magique et ces crocodiles sont tout de même à 100% libres.




La route s'est bien passée, aucun problème majeur comme au courant des derniers jours et une belle route asphaltée nous rend le tout facile. Nous arrivons à Sierpe vers 17h30 où nous trouvons un petit hôtel sur le bord de l'eau pour passer la nuit.


JOUR 8 - ARRIVÉE SUR LA PÉNINSULE D'OSA ET DÉCOUVERTE DU LODGE

[100 kilomètres - Environ 3h30 de route]


Si vous connaissez le Costa Rica, vous connaissez le parc Corcovado. Située au fin fond du Pacifique Sud de la péninsule d'Osa, s'y rendre est toute une aventure! C'est un coin encore relativement peu visité des touristes, justement pour cette raison. Le Corcovado est un parc naturel de plus de 450 km² et une des régions les plus riches en biodiversité au monde.


ÉCOLODGE


Notre expérience sur la péninsule d'Osa a été non seulement incroyable pour la visite du parc et de tous les animaux sauvages rencontrés, mais aussi pour l'expérience fantastique que nous avons eue au Finca Exotica Lodge. Un écolodge situé au bout de la route, à Carate. Tellement bien enfoui dans la jungle, ce domaine est complètement sauvage et zen. Nous avons passé tellement de temps sur le hamac de notre chambre à air ouverte à regarder la jungle qui se donnait en spectacle devant nous. Les singes de branches en branches le matin et les toucans le soir. Un séjour sain pour le corps et pour l'esprit. Je rêve de revenir ici un jour.




PLAGE SAUVAGE


Nous avons pu profiter de la plage privée sauvage située juste devant le terrain du Lodge. Si large et infinie, de grosses vagues et un soleil brûlant juste pour nous. Des oiseaux tels que les perroquets (ara rouge) et des pélicans passent au-dessus de nous à tout moment.





JOUR 9 - VISITE DU PARC NATIONAL DE CORCOVADO


Même si nous vivons le luxe, nous ne sommes pas venus jusqu'ici pour relaxer. Le parc et sa faune divergente nous ont fait faire toute cette route. Nous ne lavons pas regretter! Les animaux sauvages magnifiques et colorés ont fait leurs apparitions toute la journée. Nous avons eu droit à un Tyra pas très content de nous voir, un pécari juste à côté de moi et à une bande de coatis qui cherchait à manger. Évidemment, bien d'autres animaux se sont aussi présentés à nous.






JOUR 10 - EN ROUTE VERS LA CÔTE CARAÏBE

[565 kilomètres - Environ 11h30 de route]


Nous devons reprendre la route un jour ou l'autre et c'est aujourd'hui que nous quittons le paradis. Une journée complète de route nous attend. Nous devons traverser complètement le pays de l'Est à l'Ouest en remontant vers le nord. Cette fois-ci, le GPS ne nous a pas joué de tour, mais nous avons eu la mal chance d'avoir un énorme embouteillage inattendu dans la région de San José et une fin de journée de tempête dangereuse.



JOUR 11 - PUERTO VIEJO ET VISITE DU JAGUAR RESCUE CENTER


PUERTO VIEJO


Petite ville balnéaire qui a suivi la tendance touristique pour devenir un endroit de vacanciers par excellence. Vous souhaitez boire un bon café, faire les boutiques, voire des animaux sauvages, apprendre à surfer, tout est possible. Une ville animée, comparable à celle de Santa Teresa sur la côte pacifique, où vous pourrez profiter du soleil sur quelques-unes des plages les plus connues du Costa Rica comme playa Negra et playa Chiquita. L'ambiance des locaux est toujours en première ligne et donne envie d'apprécier la vie si simplement.




VISITE DU JAGUAR RESCUE CENTER


Situé pas très loin du centre se trouve ce domaine consacré au bien-être des animaux. En visite privée ou en groupe, vous pouvez en apprendre sur les animaux rescapés de la forêt et sur leur histoire. Les bénévoles investies font les visites et vous partagent un tas d'informations intéressantes sur le centre. J'ai adoré ma visite ici et je suis bien heureuse d'avoir contribué à l'aménagement du parc grâce au prix de mon billet.





JOUR 12 - PARC NATIONAL DE CAHUITA


CAHUITA


Tranquilles, souriants et fiers de leur parc national, les habitants du village nous accueillent dans ce mini coin de pays coloré rempli de soda. À part ça, il y a la plage et des cafés. Le tour est fait!


PARC NATIONAL DE CAHUITA


Le paradis sur terre. Ce parc national à l'entrée gratuite offre un chemin entre jungle et plage sur 10 kilomètres, avec des animaux à proximité et en abondance tout au long de la randonnée. Le contraste entre criques de mer turquoise et forêt tropicale nous offre un décor complètement sauvage. C'est ici que nous avons eu la chance d'admirer notre premier paresseux de proche et bien d'autres petites bêtes folles. Très folles.




MANZANILLO


Sur la même lignée que Cahuita, Manzanillo est constitué d'un bord de plage et de quelques restaurants. Beaucoup moins touristiques, on y aperçoit la vie des pêcheurs vivant au bord de la rue tropicale. Nous avons fait un petit arrêt au parc national gratuit pour en parcourir quelques mètres. Le moment plage était notre dernier du séjour et c'était la raison pourquoi nous étions venus ici.





JOUR 13 - EN ROUTE VERS TORTUGUERO


EN ROUTE VERS TORTUGUERO

[200 kilomètres - Environ 4 heures de route]


C'est parti pour notre dernière aventure du séjour, Tortuguero. Nous avons environ 4 heures de route avant de nous rendre au Rancho La pavana ou nous allons prendre une petite barque à monteur pour nous rendre sur l'île accessible seulement par l'eau ou par l'air. Déjà, sur le trajet commencez à regarder autour. Non seulement c'est sauvage et magnifique, mais vous pouvez déjà observer la faune.




VISITE DE TORTUGUERO


Situé en bordure de mer des Caraïbes dans la province de Limon, Tortuguero est connu pour ces canaux qui traversent la forêt tropicale. Si difficile d'accès sans vraie route, c'est le tourisme qui lui permet de vivre. Comme son nom l'indique, "terre des tortues" est aussi un endroit propice à l'observation de ces beaux reptiles. C'est en fait là où 4 sortes de tortues viennent pondent leurs oeufs, selon les saisons. N'étant pas dans ces saisons, je venais vraiment pour découvrir l'endroit et me faire mon propre avis de Tortuguero.


Nous avons passé l'après-midi à ce promener dans e "centre-ville, si on peut appeler ainsi cette rue qui longe le canal. Une vie animée entre locaux et touriste est intéressante agréable à découvrir.


Suggestion d'article lié : La vie sur l'eau à Tortuguero



JOUR 14 - VISITE DU PARC NATIONAL DE TORTUGUERO + PÉRIPÉTIE


VISITE DU PARC NATIONAL DE TORTUGUERO PAR L'EAU


Tortuguero est reconnu pour ces petits canaux serpentants le parc national. Il serait dommage de ne pas partir l'explorer sur l'eau. Le canoë est l'option que j'ai choisie parmi plusieurs autres comme le kayak et le bateau. Nous avons la chance de voir plusieurs animaux sauvages dans les arbres surplombant l'eau, mais aussi des animaux marins tels que des tortues, reptiles et le plus impressionnants, le caïman.


Encore une péripétie, parce que je dois vous raconter comment cette journée d'excursion a commencée! Tôt le matin, nous nous préparions à aller explorer le parc national de Tortuguero à bord d'un canot. Il faisait encore noir lorsqu'on nous sert un bon café et nous remet la veste de sauvetage que nous devrons porter à bord. Quelques minutes plus tard, nous nous dirigions vers le parc vêtus de notre veste de sauvetage et la pagaye à la main


La dame derrière moi se met à parler en Espagnol.


Ok. Je ne m'attarde pas à sa conversation.


Elle continue en anglais, de plus en plus fort et de plus en plus porté vers moi.


- Madame!

- Oui?

- Je vais m'approcher de vous, mais n'ayez pas peur

- Ok.....?

- Je ne veux pas vous inquiétez, mais je vais devoir enlever votre gilet de sauvetage, une tarentule est posée dessus.


Je reste en silence et immobile


- Je vais commencer par enlever votre caméra autour de votre coup et puis détacher votre veste. Ne vous inquiétez pas je ne crois pas qu'elle soit venimeuse.


Je reste en silence et immobile


Elle détache mon gilet de sauvetage, l'enlève tout doucement de mes épaules et puis le lance rapidement loin de nous, et nous, nous reculons et crions tous en même temps.


Je ne vous dis pas comment j'ai été contente que cette dame se soit retrouvée derrière moi à ce moment précis. Elle a su bien contrôler la situation sans m'affoler, moi qui ai peur des araignées, et pas qu'une simple araignée, une TARENTULE! Je n'ai même pas pris le temps de trop regarder la tarentule au sol ou de trop la photographier tellement perturbée par ce qu'il venait de se passer.




VISITE DU PARC NATIONAL DE TORTUGUERO PAR LA FORÊT


Le parc national de Tortuguero se visite aussi à pied. Avec son trail sans dénivelé et ces 2,5 kilomètres, ce trek est possible pour tous niveaux. Il a l'avantage de longer la mer et y permet l'accès très facilement. Une plage déserte au bout du monde juste pour vous!


Suggestion d'article lié : La vie sur l'eau à Tortuguero




JOUR 15 - EN ROUTE VERS SAN JOSÉ


Nous passons notre dernière matinée à la plage avant de reprendre le bateau vers le ranch où notre voiture nous attend dans un stationnement privé. Il faut 3h30 pour rejoindre San José entre les bouchons de circulation d'un centre-ville typique. Nous avons prévu de passer notre dernière nuit ici, sans stress, avant de retourner porter notre bolide de course à côté de l'aéroport. Direction Montréal.



JOUR 16 - RETOUR À MONTRÉAL



 

Ces deux semaines de roadtrip au Costa Rica auront été remplies d'anecdote, aujourd'hui drôle, stressante sur le moment. Je n'y crois pas que rien de grave ne nous est arrivé après toutes ces histoires de routes. À retenir; assurez-vous que votre GPS est mis à jour et qu'il vous fait passer par de vraies routes asphaltées.


Un itinéraire chargé et mouvementé qui nous a permis de visiter le Costa Rica d'un bout à l'autre. Si vous êtes en quête d'aventure, de nature et de découverte, le Costa Rica n'attend que vous et cet itinéraire saura vous satisfaire. Toujours en mouvement, nous avons découvert un pays simple et en accord avec la nature. Des découvertes extraordinaires avec des animaux sauvages jamais bien loin. Costa Rica, ce n'est qu'un au revoir.




TOUS MES ARTICLES SUR LE COSTA RICA


LA RÉGION D'ALAJUELA - Pour découvrir les nombreux choix d'activités à faire dans la région dont le célèbre, Volcan Arenal : Visiter le Volcan Arenal et sa région diversifiée


LA RÉGION NORD-OUEST - Pour en apprendre sur la réserve biologique de Monteverde et découvrir mon expérience dans les montagnes : La cloud forest ensoleillée de Monteverde


LA PÉNINSULE DE NICOYA - Pour explorer Santa Teresa et Montezuma avec moi et pour en apprendre sur la péninsule et sa vie chill : Santa Teresa, Montezuma, Pura vida!


LE SUD DU COSTA RICA - Pour découvrir la péninsule d'Osa et son parc national Corcovado, pour connaître l'écolodge parfait et pour en savoir plus sur le lieu : Corcovado et la péninsule d'Osa, une expérience coup de coeur


LA CÔTE CARAÏBE - Pour découvrir mes lieux visités, mes activités effectuées et connaître les informations pratiques : Quoi faire sur la côte caraïbe du Costa Rica


LA RÉGION NORD-EST - Pour en savoir plus sur la petite île sauvage de Tortuguero et sur les activités à y faire : La vie sur l'eau à Tortuguero

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page