top of page

8 JOURS DE ROADTRIP EN TOSCANE | ITINÉRAIRE, VISITES ET GUIDE PRATIQUE


//



Ah la Toscane.


Une région rurale qui fait rêver juste par son nom!


Après avoir passé quelques jours dans les Dolomites au nord de l'Italie et 24 heures à Bologne, nous rejoignons cette destination que nous avions si hâte de découvrir depuis le début de notre roadtrip en Europe.


Située au centre de l'Italie sur une superficie de 22 987,04 km2, la Toscane est une destination réputée à travers le monde pour sa gastronomie et ses bons vins. Ses vastes paysages verts et vallonnés, ses nombreux villages médiévaux bien conservés et sa quantité innombrable d'activité font de cette destination un choix de vacances idéal pour toute sorte de voyageurs.


Avec une histoire remontant à plus de 2000 ans, les Toscanes et les Toscans nous accueillent sur des terres authentiques avec une atmosphère qui nous plonge directement dans la scène d'un film typiquement italien. La Dolce Vita, douceur de vivre, porte bien son surnom ici. La Toscane est une région agréable à découvrir où il fait bon de s'y balader.


Rester jusqu'à la fin pour connaître LE mot qui a défini mon roadtrip d'un peu plus d'une semaine en Toscane. En attendant d'y être, vous retrouverez les informations pratiques à la visite de la région, mon itinéraire de 8 jours en van en Toscane ainsi que les activités à ne pas manquer.


C'est parti pour la Dolce vita!




//



INFORMATIONS PRATIQUES


COMMENT PRÉVOIR SON ITINÉRAIRE EN TOSCANE?


Comme beaucoup de choses sont à voir dans cette région rurale, le mieux est d'être un minimum préparé, ou du moins, d'avoir une ligne directrice sur le trajet que vous souhaitez effectuer.


La première question à vous poser est de où arrivez-vous et de où partez-vous? Regarder les vols/trains/bus de votre lieu de résidence jusqu'à destination. Est-ce qu'un d'entre eux est moins dispendieux? Est-il plus avantageux pour vous d’atterrir et de décoller au même endroit ou l'aller-retour jusqu'au point de départ est une perte de temps? Sachant que les villes qui rejoignent le plus facilement les destinations internationales sont Florence et Pise, analysez la question....


Une fois la ville d'arrivée et de départ déterminée, commencez à placer sur une carte tous les lieux que vous aimeriez découvrir. Servez-vous de mes visites effectuées pour vous inspirer, ou d'autres sources de partage touristique.


Facilement, vous verrez que certains d'entre eux sont moins possibles, trop écarté ou trop compliqué d'accès. Petit à petit, éliminer et créer votre trajet à travers ces points.



COMMENT SE DÉPLACER EN TOSCANE?


Le meilleur moyen pour visiter la Toscane est définitivement avec une voiture. Comme vous verrez souvent dans l'article, les trajets sur les routes et les arrêts imprévus deviennent les activités les plus inintéressantes.


COMBIEN DE TEMPS POUR VISITER LA TOSCANE?


Pour avoir un bon aperçu de la Toscane, je dirais qu'il faut y passer minimum une semaine. Avec moins de temps, vous pourriez voire la capitale de la Toscane, visiter quelques villages et traverser quelques vallées, mais il vous sera impossible de vraiment vivre le changement de décor qui s'effectue au fil des kilomètres traversés.



QUAND VISITER LA TOSCANE?


Avec le climat doux que possède la Toscane, la région se visite toute l'année, avec des avantages et inconvénients dans chaque saison.


Les mois de mai à septembre sont ceux qui promettent le meilleur temps. Le beau soleil et une température chaude, ce que tout le monde aime! Et donc, vous l'aurez compris, c'est la période la plus touristique.


Janvier, février, mars, novembre et décembre sont des mois plus frisquets et plus pluvieux. C'est tout de même une période idéale pour éviter le tourisme de masse. J'ai personnellement visité la région au milieu du mois de novembre et je dirais que nous avons eu 40% de journées grises et 60% de ciel dégagé.

À mon avis, le mois d'avril et celui d'octobre sont les mieux pour profiter des avantages des deux saisons. Le climat est agréable et le début des vacances estivales n'est pas encore commencé ou terminé!



//



ITINÉRAIRE DU ROADTRIP EN TOSCANE


JOUR 1 ET 2 | VISITE DE LA CAPITALE DE LA TOSCANE, FLORENCE


Le premier arrêt et non le moindre de ce parcours en Toscane est la capitale de la région, soit la ville de Florence.


Située à 120 km de Bologne, 380 km de la capitale du Tyrol du Sud, et environ 100 km de la côte Méditerranéenne, cette ville aux portes d'entrée de la Toscane est considérée comme l'une des plus belles villes d'Italie, souvent dites comme musée à ciel ouvert.



QUOI VOIR À FLORENCE


Fondée en période de la Renaissance, ce n'est qu'en ce baladant dans les rues que sont percevable ces plus belles œuvres nous rappelant cette période romantique.


Dans son centre historique datant du 14e siècle, les endroits à ne pas manquer sont rapprochés l'un de l'autre et se retrouvent naturellement sur le passage. Tout de même, voici ci-dessous un rassemblé de mes endroits préférés à Florence et ceux dont vous ne devez pas manquer.



1. Cathédrale Santa Maria Del Fiore


Cet énorme bâtiment s'imposant au centre de la Piazza del Duomo est le premier que j'ai découvert lors de ma visite. Sa grande coupole rouge qui s'élevait au loin des rues étroites que je traversais avait attiré mon attention immédiatement.


C'est une fois à ces côtés que j'ai réalisé l'ampleur de ce bâtiment magnifique orné de petits détails colorés.


La cathédrale, communément appelée le Duomo, est l'une des plus grandes églises chrétiennes du monde. Sa construction a débuté en 1296 et a durée pendant plus de 2 siècles. C'est principalement sa façade luxueuse et détaillée de marbre blanc et sa coupole de 45 mètres de diamètre qui font de ce bâtiment une beauté incroyable.






2. Piazza della Signoria


La place della Signoria représente le cœur politique de Florence et est tout aussi importante que la Piazza del Duomo.


Au centre de celle-ci se trouve le Palazzo Vecchio, un vieux palais construit en 1299 qui est aujourd'hui devenu un des plus considérables hôtels de ville de l'Italie. Gratuitement, nous pouvons accéder à sa petite cour intérieure et y découvrir ces détails affinés et impressionnants.


Les groupes touristiques arrêtés par les nombreuses informations que le guide partage, les gens qui prennent des photos des bâtiments imposants, les marchands qui tentent de vendre des souvenirs et bouteilles d'eau et les gelateria artisanales qui font compétition de la plus grosse montagne de glace. C'est toujours une ambiance animée et joyeuse que nous rencontrons lors de notre passage sur la Piazza della Signoria.


Personnellement, ce sont les nombreuses sculptures exposées en plein air qui m'ont le plus charmé. Un vrai musée à air ouvert! La plus célèbre est la statue copie de Michel-Ange qui se dresse devant le palais.




3. Ponto Vecchio


Le Ponto Vecchio est un pont représentatif à la ville de Florence. Sa première passerelle fut construite 1 siècle av. J.-C., mais c'est aujourd'hui une rénovation datant du 14e siècle que nous observons au-dessus de l'Arno.


Au 16e siècle, c'était des bouchers qui s'étaient installés sur les stands marchands du pont piétonnier. Au fil des années, ces boucheries ont été transformées par des bijouteries scintillantes d'or et d'argent.


Au moment de traverser le pont, l'action est immanquable. Les touristes qui observent l'architecture de bois particulière, les vendeurs de bijoux, les artistes qui exposent leurs dernières toiles, le pont est quotidiennement encombré.


Pour mieux observer l’ensemble du pont et de ces couleurs vibrantes il vaut mieux prendre un peu de recul par la rue perpendiculaire à celui-ci, ou encore plus loin, du Ponte Santa Trinita qui lui ait parallèle.








4. Basilique Santa Croce

La façade actuelle de la basilique de Santa Croce date du 19e siècle, alors que sa construction fut achevée au 14e siècle.


Située dans le quartier du même nom, cette vaste place est une bonne visite pour ceux qui souhaite s'écarter du vacarme du centre. Autour d'elle se tiennent plusieurs artisans, des boutiques souvenirs, le meilleur gelato que j'ai goûté à Florence ainsi qu'un restaurant délicieux avec une vue bien sympathique sur la place.


Non seulement cette place historique est belle, mais les ruelles empruntées qui nous y mènent le sont tout autant. C'est une autre ambiance, une scène de film un peu plus ancestrale que l'on découvre en déboulant par ici.

BONNES ADRESSES À SANTA CROCE Le Boccadana sert des plats typiques de la région. Non seulement la vue de la terrasse s'agrandissant au gré des clients est magnifique, mais nous avons très bien mangé. J'ai eu un coup de cœur pour le flan aux épinards que moi et mon copain avons partagé en entrée. Déguster un gelato est un must-do à Florence. Pour trouver le meilleur, il faut s'assurer qu'il soit «artigianale», donc fait à la main d'ingrédients purs. J'ai testé celui de La Carraia, qui est oh mon doux, tellement crémeux et délicieux. J'ai particulièrement aimé la saveur maison chocolat blanc et pistache!





5. Point de vue de la Piazza Michelangelo

Situé sur la rive opposée se trouve la Piazza Michelangelo qui est réputée pour offrir les meilleures vues sur la ville. Déjà en grimpant la colline qui y mène, les vues qui se dévoilent petit à petit face à notre dos donnent envie de sortir la caméra. Soyez patient, ou pas (on n'a jamais assez de photos), et rendez-vous au sommet pour la vue dégagée sur toute la ville.


Les coupoles de vos bâtiments préférés, l'Arno qui sépare la ville en deux, tous ces petits bâtiments entassés qui me font penser à une construction de Lego, la commune vallonnée de Fiesole qui se distingue en arrière-plan, et pour encore plus de féérie, le ciel qui prend une teinte orangée au moment du couché de soleil.


C'est de loin le meilleur moment pour apprécier cette scène délicate, mais il faut s'y attendre, c'est aussi le bon moment pour tous les autres touristes qui s'y trouvent. Sur la vaste Piazza, trouvez deux petits bars, des stands touristiques, des vendeurs de glaces et une énorme reproduction de la statue de Michelangelo.










6. Église San Salvatore al Monte


Par hasard, de la piazza, nous nous sommes rendus en 5 minutes de marche à l'église de San Salvatore construite entre 1499 et 1504. D'ici, nous avons aussi une vue sur la ville de Florence, beaucoup moins fréquenté que le point de vue précédent, mais pas moins jolie.


Une certaine paix règne sur ce site qui déteint des couleurs que le soleil illumine. La vue est sublime et la tranquillité du lieu rend ce moment spécial, juste pour nous.








7. Via Dell'Erta Canina


Avant que la nuit ne tombe, nous reprenons le chemin vers le quartier de San Niccolo, mais empruntons un autre tracé pour espérer découvrir de belles choses. Mission réussie, Florence est remplie de ruelles secrètes spectaculaires.


Celle-ci est étroite, de couleur jaune orangé et n'est emprunté que par les locaux à la marche ou à la mobylette. Nous avons droit à de super jeux de lumière et à un moment privilégier que pour nous. Au bout de celle-ci, c'est un petit chemin nature qui rejoint le bas de la colline. Entre les oliviers et ces arbres pointus à la typique Toscane, nous avons toujours ces merveilleuses vues sur la ville.


Une fois au bas de cette découverte, c'est bel et bien dans le quartier historique que nous remettons les pieds prêts à continuer la balade, ou pour notre part, profiter de notre dernière soirée dans cette ville à l'une des belles terrasses pour déguster un aperol spritz.





JOUR 3 | VISITE DE LA VILLE DE PISE


Après avoir traîné une dernière fois dans nos rues préférées de Florence, nous prenons la route vers Pise, la ville où oui, se trouve la tour de Pise.


Pour rejoindre Pise depuis Florence, c'est environ 100 kilomètres de route vers le nord qu'il faut effectué pour une durée d'environ 1h30. Le moyen le plus efficace de rejoindre la destination est par l'autoroute, qui n'a rien de séduisant. Les belles routes viendront ne vous en faites pas!


Pise, connue principalement pour cette tour déséquilibrée, attire des touristes du monde entier principalement pour admirer ce chef-d'œuvre particulier et du même coup visiter le reste de sa cité de 90 000 habitants. Célèbre ville représentante de la Renaissance, Pise est une cité regorgeante d'art, de culture et d'histoire forte qui promet beaucoup aux visiteurs.



QUOI VOIR À PISE

1. La place des miracles et la tour de Pise


Je ne vous fais pas attendre plus longtemps, la tour de Pise est l'attraction principale de Pise, là où tous les touristes se regroupent pour prendre leur photo farfelue d'eux soutenant la tour qui s'écroule. Et oui, je l'ai fait aussi, cette photo si symbolique qui rend tout touriste, jeune comme âgé, super joyeux. Nous l'avons vu, plus jeune dans les livres à l'école, et de nous retrouver face à elle nous fait tous retrouver cet air enfantin.


Symbole de l'Italie, cette tour de 58 mètres inclinée est un monument emblématique dans le monde entier. Elle a été construite au courant du 12e siècle, alors que les enjeux du sol problématique étaient déjà connus des architectes. Ils ont construit la tour de marbre avec certaines anticipations pour assurer une meilleure stabilité.


Même si la tour continue à pencher depuis les années, elle survit aux multiples tremblements de terre. Située sur la place des miracles, c'en est peut-être un.


Un peu dommage pour les deux imposants bâtiments presque dans l'ombre aux côtés de la tour puisqu'ils sont tout aussi grandioses, sinon plus, architecturalement parlant; la Cathédrale Notre-Dame de l'Assomptisilique romane datant de l'an 1000 et le baptistère Saint-jean de Pise qui est le plus grand baptistère d'Italie avec 55 mètres de hauteur.






2. Balade dans les ruelles de Pise

Se balader dans les rues du centre historique reste la meilleure activité à faire pour découvrir le cachet de la ville et ses propres coins préférés. En traversant la rue animée de Santa Maria au départ de la tour, on rencontre plusieurs petites ruelles moins connues qui nous donnent toutes envies d'y passer. L'architecture et les couleurs de la ville charmeront tous ceux qui osent sortir de l'artère principale, qui je l'avoue, est déjà charmante.










Il ne faut pas manquer le fleuve Arno, le même qu'à Florence, qui coupe la ville en deux et offre de beaux points de vue sur les bâtiments colorés.


À la fin de la journée, nous prenons la route vers Volterra, un village situé dans le val d'Elsa que nous visiterons demain. Le trajet d'environ 70 kilomètres prend 1:15 à parcourir puisqu'ici, ce sont les petits chemins campagnards que nous rencontrons pour la première fois dans notre roadtrip en Toscane.




JOUR 4 | VAL D'ELSA, VISITE DE VOLTERRA ET SAN GIMIGNANO


La vallée d'Elsa se trouvant au sud-est de Florence est principalement traversée pour ces pleines vertes et ces petits villages médiévaux. Pour ma part, c'est Volterra et San Gimignano que j'ai décidé d'aller explorer. Étant les deux assez petits et rapprochés, la visite des deux est facilement possible en une journée!


VISITE DU VILLAGE DE VOLTERRA


Volterra est une commune d'environ 11 000 habitants qui a été fondée au 12e siècle. C'est le premier village que je découvre depuis mon arrivée en Toscane et sa situation au haut d'une colline de 550 mètres puis ces ruelles anciennes m'ont complètement excité à la découverte de la région rurale dans laquelle je venais de mettre les pieds.


QUOI VOIR À VOLTERRA


1. Balade dans les rues pavées


C'est une fois à l’intérieur des remparts que la magie opère; les belles demeures de briques toutes entassées les unes contre les autres, les boutiques locales attirantes, les tables rondes étalées sur les terrasses des rues principales. Le simple fait de marcher sans direction précise est le meilleur moyen de rencontrer ces propres pépites.









2. Points de vue


Le village possède de nombreux points de vue sur les pleines qui entourent le village et la plupart sont situés sur les stationnements. Pour les repérer, il faut suivre les panneaux bruns indiquant «punto panoramico». J'ai personnellement apprécié celui du stationnement Volterra parcheggio a pagamento sotterraneo, ou plusieurs touristes étaient regroupés pour regarder le coucher de soleil plutôt ennuagé, et celui de la piazzetta dei Fornelli, qui était très tranquille.





3. Ruines romaines


En dehors des murs de la ville se trouvent les vestiges d'un ancien Théâtre Romain qui possède encore de nombreux ornements d'origine. Le site a été fondé par la famille Caecina 1 siècle av. J.-C., en hommage à leur chef suprême. Ce n'est qu'en 1950 qu'un archéologue a mis à jour ce site si historique.




VISITE DU VILLAGE DE SAN GIMIGNANO


C'est en début d'après-midi que nous reprenons la route pour la deuxième visite de la journée. À une trentaine de kilomètres du dernier village se trouve celui de San Gimignano, qui est un des plus visités de la région.


Déjà en s'approchant du village à voiture, nous commençons à comprendre pourquoi cette réputation. Avec ces nombreuses tours étroites qui montent vers le ciel, le village perché sur la montagne est magnifique de loin, comme de proche. D'autant plus, qu'ici, presque l'intégralité de l'architecture datant du 13e et 14e siècle est encore percevable aujourd'hui.


QUOI VOIR À SAN GIMIGNANO


1. Balade dans les rues pavées


Sans surprise, se balader dans les rues pavées de ces villages reste l'activité principale à faire, peu importe lequel. Ici, du stationnement Parcheggio 2 Montemaggio sur lequel nous nous sommes garés, nous arpentons les belles ruelles jusqu'à sa place principale; Piazza del Duomo. C'est d'ici que nous retrouvons ces tours droites et carrées que nous avions aperçues lors de notre approche vers la ville.





2. Parco dell Rocca


Situé aux hauteurs du village, le parco della Roccan offre de magnifiques points de vue sur les vallées qui l'entourent. C'est à travers les ruines d'un fort médiéval que nous nous promenons pour atteindre le Vista Panoramica. Dans ce simple décor, on retrouve plusieurs oliviers et autres arbres qui poussent entre ces murs de pierres encore debout. Quelque chose de très cinématique et typique à l'Italie.



3. Manger un gelato


Situé sur la place principale se trouve deux gelaterias se disant être les meilleures du monde. Bon, je ne suis pas certaine de croire cela, mais les gelatos que nous avons dégustés étaient sérieusement dans la liste des meilleurs que nous avons mangé (disons que notre liste est plutôt longue).




JOUR 5 | VISITE D'ELSA ET ARRIVÉE DANS LE CHIANTI


Après avoir pris un café dans le village de San Gimignano, nous partons en direction de la Chianti Vallée, probablement la plus connue des vallées de la Toscane avec celle d'Orcia. Le Chianti est connu à travers le monde entier pour ses paysages doux et ses vallées de vignes. Du même coup, vedette pour ses bons vins depuis sa première création datant de 1398.


Sur la route vers Grève, dans le Chianti, nous faisons un arrêt à Elsa, une commune qui porte le même nom que sa vallée, que nous rejoignons en moins de 30 minutes depuis San Gimignano. Avec la lourde pluie que nous avons aujourd'hui, la balade ne s'éternise pas longtemps. Elsa est une ville beaucoup moins touristique que ceux vus précédemment. On n'y rencontre que des locaux et la ville semble presque fantôme en ce mois de novembre.


Pour rejoindre Grève depuis Elsa, c'est 45 kilomètres qu'il faut traverser pour une durée d'environ 1 heure.




Comme la pluie n'a fait que s'empirer au courant de l'après-midi, nous avons profité de l'occasion pour nous enfermer dans un bistro et dégustez des vins locaux. C'est à Grève, sur la place principale Matteotti, que le choix de restaurant ne manque pas.

​BONNE ADRESSE À GRÈVE Pour faire changement de notre cuisine de van, nous mangeons ce soir à la Cantina, un restaurant typique servant pizza et cuisine italienne dans un beau cadre chaleureux entre touristes et locaux. Le propriétaire nous offrant pitas et verre de prosecco à notre arrivée est nonchalant et à la fois sympathique dans toute sa simplicité. Les pizzas étaient délicieuses et le cadre hyper agréable, je recommande à tout prix!

C'est le ventre (trop) rempli que nous retrouvons lolo, notre van, pour la nuit.




JOUR 6 | ROADTRIP DANS LA VALLÉE DU CHIANTI


Le temps a tourné de notre côté, nous nous réveillons ce matin avec le ciel bleu et le soleil qui frappe aux portes de notre van. Nous profitons de cette journée pour nous faire un roadtrip à travers la vallée tout en effectuant des arrêts par-ci et par-là.


Dans cette région, les plaines sont plus belles que toutes celles qu'on a pu voir jusqu'ici. Elles sont vallonnées et vertes, des champs d'oliviers recouvrent les terrains et les vignes encore garnies finalisent cette carte postale parfaite de la Toscane.


C'est la journée parfaite pour passer voir les vignobles privés et emmagasiner quelques bouteilles!





Cyprès d'Italie,

l'arbre typique de la Toscane




MONTEFIORALLE


Au départ de Grève, nous montons vers les hauteurs pour rapidement rencontrer un premier village médiéval situé en pleine campagne; celui de Montefioralle. Le village est l'un des plus anciens de la région du Chianti avec un premier peuple installé en 1085.


J'ai eu un coup de cœur pour cet endroit reculé qu'on a pu visiter dans le calme, à l’écart des touristes.


Chaque devanture de maison est mignonne et parfaitement décorée de fleures. Le petit chemin pavé de pierres qui fait une boucle ronde à travers le village est super rapide et pittoresque. La splendide vue qui se trouve à l'arrière de cette rue « principale » ne doit non plus pas être manquée. Un vrai décor de film en campagne italienne!








PANZANO


Un peu plus loin dans les pleines du Chianti se trouve Panzano, un village plus grand que le précédent, mais aussi bien tranquille. J'avoue l'avoir trouvé moins pittoresque (quand même dur à battre celui de Montefioralle), mais ces points de vue en valent la peine. Lors de mon passage en après-midi, le soleil se couchait déjà et éclairait les sols lointains vallonnés. Nous en profitions autant que les locaux en extérieur le pouvaient. Une belle scène cinématographique qui nous fait apprécier encore plus la Toscane dans sa simplicité.





Après avoir regardé ces belles couleurs, nous reprenons la route jusqu'à Sienne, qui rendu ici, ne se situe qu'à 45 kilomètres.


Sur la route entre les

deux destinations.



JOUR 7 | VISITE DE SIENNE ET DE MONTEPULCIANO


Voici une autre des villes très connues de la Toscane, celle de Sienne. Avec 50 000 habitants, elle se tient loin derrière l'affluence de Florence, mais tout de même, l’agitation d'une grande ville nous sort de notre quiétude des petits villages visités précédemment.


La ville de Sienne est principalement connue pour sa course de chevaux Palio delle Contrade qui a lieu deux fois par an. Malgré la forte histoire et la tradition lointaine de cet événement qui se tient sur la piazza del Campo, j'aimerais vous suggérer de ne pas assister à ces courses pour éviter d'encourager l'utilisation des animaux dans les sports ou spectacles.



QUOI VOIRE À SIENNE


Tout comme à Florence, le meilleur moyen de visiter la ville est de se perdre à travers les ruelles de son centre historique. C'est de cette manière que je suis tombée par hasard sur les endroits à ne pas manquer, ainsi que sur de petites rues pleines de cachets que je n'aurais pas découvert en suivant une carte ou une liste.


1. Piazza del Campo


Prendre l'apéro au coup du clocher de l'horloge, profiter des rayons de soleil assis à même le sol pentu ou faire qu'un arrêt photo, la place principale de Sienne est un incontournable à la visite de la ville.


Cette place en demi-cercle entourée de bâtiments historiques est le lieu dont je vous parlais plus haut pour le Palio de Sienne. Cette magnifique place est une des plus grandes fiertés de la ville et fait aujourd'hui partie de l'UNESCO. Le bâtiment le plus impressionnant est le palais public qui prend de la hauteur avec sa tour del Magia.




2. Cathédrale Santa Maria Assunta


La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, en français, couramment appelée Duomo di Sienna, est la cathédrale principale de la ville. La première représentation de celle-ci date du 9e siècle, mais depuis, beaucoup de reconstructions ont eu lieu.


Perchée en hauteur, au centre des remparts et des ruelles de la ville, la cathédrale est incroyablement remarquable pour son pavement extérieur et intérieur. Avec ses détails gothiques délicatement travaillés sur les façades de l'édifice, le Duomo di Sienna est, à mon goût, le bâtiment le plus impressionnant de la ville.



3. Points de vue